Actualités

Message du président de la Fédération
16-04-2015 à 10:10

 - - -

 

logo-blanc

 

-

Message du Président de la Fédération

aux Présidents des Clubs

 

photo jpsChère présidente, cher président, cher ami,

 

vous n’êtes pas sans connaître les ravages de l’alcool dans nos sociétés et en particulier chez nos jeunes. Malgré nos messages répétés depuis des années auprès des licenciés et des clubs pour tenter de limiter la consommation d’alcool, force est de constater que notre objectif de contrôle n’a pas été atteint.

 

L’équipe dirigeante de la fédération considère ce sujet comme une priorité et entend bien le traiter dans la mandature pour les raisons suivantes :

 

Améliorer notre image de sport, jugée confuse à l’extérieur par le grand public mais aussi parmi nos pratiquants eux-mêmes et parfois aussi leurs dirigeants.

 

Protéger nos jeunes, même s'ils sont pour l'heure trop peu nombreux, et nos moins jeunes

 

Vous protéger, vous les présidents(es) des clubs FFB, devant les risques personnels auxquels vous vous exposez en ne prenant pas de dispositions strictes sur la consommation d’alcool au sein de vos clubs.

 

Sur ce dernier point, vous devez intégrer le fait que vous êtes, vous et vous seuls, civilement et pénalement responsables en cas de problèmes issus de votre club : financiers, accidents, etc.

 

Pour bien vous faire comprendre le risque que vous courez voici un exemple :

 

"Monsieur x., après une soirée bien arrosée au club, prend sa voiture. Sur la route qui le mène à son domicile, il a un accident qui fait un blessé (voire plus grave). Après la prise de sang faite sur les lieux, montrant que Monsieur x. est au-dessus de la tolérance d’alcoolémie, une enquête de police est ouverte. Celle-ci reconstituera la soirée de Monsieur x. et fera la preuve que son état d’alcoolémie s’est façonné au club.

 

En tant que président, vous serez appelé en responsabilité avec toutes les conséquences que vous pouvez imaginer. De plus, la police constatera que votre club n’est pas forcément habilité à vendre des boissons alcoolisées, avec toutes les conséquences potentielles pour vous et le club."

 

J'ai moi-même vécu un cas similaire en 1989 et me suis retrouvé devant le tribunal correctionnel au milieu des droits communs habituels et j'ai été condamné sans peine et sans mention au casier judiciaire. J'ai eu de la chance.

 

Mon intention n’est pas de vous faire peur mais il est temps d’agir en dirigeants responsables. La buvette reste une tradition française qui contribue à la convivialité et au bon fonctionnement de nos clubs, mais sans doute faut-il la gérer différemment. Évitons la promotion des alcools forts et limitons autant que faire se peut leur consommation.

 

Sur ce sujet, j’ai demandé aux commissions sportives nationales d’écrire également aux clubs organisateurs d’événements majeurs, pour appliquer ce principe et veiller à faire respecter une certaine éthique, autant pour les joueurs que pour les visiteurs.

 

En tant que médecin, je ne connais que trop bien la problématique de l'alcool et de ses conséquences sur la santé. J'ai demandé par ailleurs à la commission médicale de prendre le sujet à bras le corps pour voir quels sont les moyens réels d'agir dans ce domaine. Toutefois, la prévention et la pédagogie de terrain restent à moyen terme les options les plus efficaces dans la durée et elles passent toutes les deux par votre, par notre engagement à tous résolument volontariste.

 

Je compte sur vous pour nous aider sur ce dossier sensible et je vous en remercie par avance,

 

Jean-Paul Sinanian

Président de la Fédération française de billard

 
 - - -
Not interested any more? Unsubscribe


Ligue de Billard Hauts-de-France :: Création de sites Internet